archet


archet

archet [ arʃɛ ] n. m.
XIVe; autre sens XIIe; de arc
1Baguette droite (autrefois recourbée en forme d'arc), sur laquelle sont tendus des crins qui servent à faire vibrer les cordes de divers instruments de musique. Archet de violon, de contrebasse, de violoncelle. Coup d'archet.
2Par anal. Châssis courbé en arc ( arceau), arc d'acier dont on se sert dans différents métiers.
3Appareil de stridulation des sauterelles.

archet nom masculin (de arc) Baguette aux extrémités de laquelle est tendue une mèche de crin de cheval, permettant de frotter les cordes d'un instrument de musique. Arc composé d'une baleine ou lame d'acier et d'une grosse corde de boyau, utilisé pour faire tourner une pièce ou un outil, en imprimant un rapide mouvement de va-et-vient. Partie supérieure du pantographe d'une locomotive ou d'une automotrice électrique, en contact avec la caténaire et assurant le captage du courant. Synonyme de aste. ● archet (citations) nom masculin (de arc) Henri Beyle, dit Stendhal Grenoble 1783-Paris 1842 Les paysages étaient comme un archet qui jouait sur mon âme. Vie de Henry Brulard archet (homonymes) nom masculin (de arc) archée nom féminin archer nom masculinarchet (synonymes) nom masculin (de arc) Partie supérieure du pantographe d'une locomotive ou d'une automotrice électrique...
Synonymes :
Synonymes :

archet
n. m.
d1./d Baguette flexible, tendue de crins, qui sert à mettre en vibration les cordes de certains instruments de musique (violon, violoncelle, instruments africains divers, etc.).
Avoir un bon coup d'archet: jouer avec une grande dextérité.
d2./d TECH Arc dont on se sert dans certains métiers pour imprimer à une pièce, à l'axe d'un tour, un mouvement de rotation.
d3./d ZOOL Appareil sonore des sauterelles.

⇒ARCHET, subst. masc.
A.— MUSIQUE
1. Baguette de bois flexible, droite ou légèrement incurvée, munie d'un faisceau de crins de cheval fixé à ses deux extrémités et qui, appuyée sur les cordes de certains instruments (violon, violoncelle), les fait vibrer et commande la durée et l'intensité du son. Frotter l'archet; faire vibrer l'archet; reprise d'archet :
1. ... en y prêtant l'oreille, on entendait toujours le crin-crin du ménétrier qui continuait à jouer dans la campagne. Quand il s'apercevait qu'on était loin derrière lui, il s'arrêtait à reprendre haleine, cirait longuement de colophane son archet, afin que les cordes grinçassent mieux, et puis il se remettait à marcher, abaissant et levant tour à tour le manche de son violon, pour se bien marquer la mesure à lui-même.
FLAUBERT, Mme Bovary, t. 1, 1857, p. 30.
2. La voix de Cyprian, à la fois grêle et rude, violente les nerfs; elle rappelle ces notes basses, que le violoniste obtient en écrasant l'archet sur la corde métallique, qui déconcertent d'abord, et ne semblent justes que lorsque l'archet a pesé assez longtemps et assez fort pour vaincre l'éraillement du son.
R. MARTIN DU GARD, Devenir, 1909, p. 74.
3. Jacques Poullin avait installé les tourne-disques sur la scène entre deux hauts-parleurs. Ainsi occupions-nous, assez témérairement, le cercle magique où l'on est accoutumé de voir vibrer les cordes, siffler les archets, battre les anches sous la baguette inspirée du chef-d'orchestre.
P. SCHAEFFER, À la recherche d'une mus. concr., 1952, p. 70.
Rem. L'archet avait primitivement une forme en arc, d'où son nom.
Coup d'archet :
4. Lorsque le violon attaqua une nouvelle valse, dès le premier coup d'archet, elle comprit au frémissement que lui communiqua le visage crispé de Daniel, qu'un événement décisif allait avoir lieu.
R. MARTIN DU GARD, Les Thibault, La Belle saison, 1923, p. 855.
Avoir un bon coup d'archet. Jouer avec brio.
Au fig. Impulsion ou orientation décisive donnée à un courant de pensée, à une forme de la sensibilité, etc. :
5. Son point de départ, il le trouvait dans ces heures de jeunesse passées en la compagnie d'Homère et de Virgile, auxquels l'initiait le colonel. Admirable coup d'archet pour débuter dans une vie qui prétende à quelque harmonie!
PSICHARI, Le Voyage du centurion, 1914, p. 4.
6. Pour dérouler les poèmes qui dormaient dans son être peut-être avait-il besoin que ce coup d'archet du plaisir vînt réveiller les rythmes et mettre l'éternité dans son âme. C'est ainsi que l'oiseau pour chanter doit aimer.
BARRÈS, Mes cahiers, t. 12, 1919, p. 31.
2. P. méton. Violon :
7. Et plus tard, quand l'archet, le fifre, le hautbois,
Commençaient à languir comme épuisés de voix,
Quand les cheveux mouillés, que la sueur dénoue,
Tombaient en tresse lisse et collaient à la joue,
Et que sur les gazons les groupes indolents
S'en allaient en causant à voix basse, à pas lents;
De quels bruits enchanteurs l'oreille était frappée!
LAMARTINE, Jocelyn, 1836, p. 578.
Par iron. Messieurs de l'archet. Les musiciens d'un orchestre :
8. Aux danseuses, avec l'intonation consacrée.
Que la fête commence!
Aux musiciens de l'orchestre.
Hé! Messieurs de l'archet!
Ce petit monde-là n'attend qu'une cadence;
Au bourgeois et au public.
Car pour vous réjouir tout cela chante et danse.
BANVILLE, Odes funambulesques, Les Folies nouvelles, 1859, p. 146.
3. Emplois métaph. [Figurant une pers., un inanimé concr. ou abstr.] :
9. Les paysages étaient comme un archet qui jouait sur mon âme, et des aspects que personne ne citait, (la ligne des rochers en approchant d'Arbois, je crois, et venant de Dôle par la grande route, fut pour moi une image sensible et évidente de l'âme de Métilde).
STENDHAL, Vie de Henry Brulard, t. 1, 1836, p. 25.
10. Dans les champs tout vibre et soupire.
La nature est la grande lyre,
Le poète est l'archet divin!
Sors de nos tempêtes, ô sage!
HUGO, Les Rayons et les ombres, Fonction du poète, 1840, p. 1024.
11. La parole de Dieu a trouvé ce cœur qui n'est plus de pierre mais de chair, elle a éveillé à ses commandements, parmi nos fibres, une décuple réponse. Si l'on voulait raffiner, on pourrait dire que ces cordes, pour qu'elles résonnent, il faut qu'elles soient de toute leur longueur tendues entre le désir et la défense : afin que l'archet de l'amour puisse se promener sur elles. On pourrait aussi les comparer à la trame sur laquelle la navette sonore établit son tissu.
CLAUDEL, Un Poète regarde la Croix, 1938, p. 186.
B.— Emplois techn. Objet en forme de petit arc.
1. CH. DE FER. ,,Dispositif de prise de courant adopté dans certains systèmes de traction électrique, comportant une pièce en forme d'arc glissant sur le fil de contact, et supportée par une ou deux perches articulées autour d'un axe parallèle aux essieux et maintenues levées à l'aide de ressorts`` (Lar. encyclop.); (cf. A. SOULIER, Les Gdes applications de l'électr., 1916, p. 164).
2. CHIR. Instrument destiné à actionner le trilabe (pince divisée en trois branches), lors de la perforation d'un calcul.
Rem. Attesté ds LITTRÉ-ROBIN 1865, Lar. 19e, GUÉRIN 1892, Nouv. Lar. ill.
3. ENTOMOLOGIE
a) ,,Chez les Lépidoptères, partie excitatrice de l'appareil stridulant`` (SÉGUY 1967).
b) Chez les Orthoptères. Nervure saillante, striée et denticulée, placée sur les deux élytres chez le grillon, sur l'élytre gauche chez les sauterelles, et qui produit, par frottement, (et à la manière d'un archet sur les cordes) la stridulation (d'apr. SÉGUY 1967 et HUSSON 1970).
4. IMPR. Ressort d'acier courbé en arc que l'on attache au-dessous des moules lors de la fonte des caractères d'imprimerie.
Rem. Attesté ds BESCH. 1845, Lar. 19e, LITTRÉ, GUÉRIN 1892, Nouv. Lar. ill., et Ch.-L. CARABELLI, [Lang. de l'impr.].
5. MÉD. Synon. de arceau (cf. arceau II B 1).
Vx. Passer sous l'archet; faire passer sous l'archet. (Pour le sens de archet « arceau », cf. supra).
6. PÊCHE. Baguette flexible recourbée en arc et garnie d'hameçons à ses deux extrémités.
7. TECHNOLOGIE
a) Châssis de bois en arceau soutenant un rideau au-dessus du berceau des enfants. ,,L'archet est trop bas, l'enfant n'a pas assez d'air`` (Ac. 1835).
Rem. Attesté ds la plupart des dict. généraux.
b) Arc de baleine ou d'acier servant à tourner les pièces ou à forer les métaux dans certains métiers tels que la serrurerie, la dorure, l'horlogerie. Tour à archet; foret à archet.
c) Archet, scie à archet. Scie en fil de fer ou en laiton (primitivement en forme d'archet) destinée à couper différentes matières telles que le marbre (mosaïque), les pierres dures ou précieuses (joaillerie) et, dans le jardinage, les branches d'arbres (cf. R. BRUNET, Le Matériel viticole, 1909, p. 48).
8. VITIC. Branche à fruit courbée en demi-cercle sur un pied de vigne. Synon. aste. Attesté ds FÉN. 1970).
Rem. Attesté ds LITTRÉ, GUÉRIN 1892, Lar. encyclop.
DÉR. Archetier, subst. masc., rare. Ouvrier spécialisé dans la fabrication des archets. Ouvrier archetier (cf. Encyclop. pratique de l'éduc. en France, 1960, p. 165). 1re attest. 1932 (Catal. Thibouville-Lamy, feuillet inséré : archet sorti des mains d'un jeune mais brillant archetier); suff. -ier.
PRONONC. :[]. LITTRÉ signale : ,,Le t dans le parler soutenu, se lie; au pluriel, l's se lie : les archets et... dites les ar-chè-z et...``
ÉTYMOL. ET HIST. — Ca 1160 archit. « partie d'un mur en arc de cercle » (Énéas, éd. Salverda de Grave, 7568 ds T.-L. : Et tot defors cez pilerez Tot environ ot fait archez); d'où divers emplois 1. XIVe s. mus. « sorte de baguette (à l'orig. recourbée) qui sert à faire vibrer les cordes de certains instruments de musique » (MACHAULT, p. 87 ds LITTRÉ : Car chascuns d'iaulx [eux] selon l'acort De son instrument, sans descort, Pipe, souffle, muse, naquaire, Taboure, et quanque l'on peut faire De doit, de penne et de l'archet); 2. apr. 1467 (?) pêche « baguette recourbée en arc aux extrémités de laquelle on attache des hameçons » (Platine de honneste volupté, f° 93 v° ds GDF. Compl. : On prent les raynes aquatiques avec le morceau ou avec l'arquet et fuscine); 3. a) XVIe s. « châssis en arceau qu'on place au-dessus des berceaux des enfants » (PARÉ, XVIII, 28, ibid. : Elles couvrent la teste de leurs nourriçons couches dans le berceau d'un archet d'osier); b) XVIe s. « châssis courbés en arc pour empêcher que les couvertures du lit ne pèsent sur le corps des malades » (ID., XIII, 27, ibid. : Un archet de fer blanc); 4. technol. a) 1680 (RICH. : Archet. Morceau de fer ou d'acier qui plie en faisant ressor & aux deux bouts duquel il y a une corde atachée qui sert pour percer); b) 1680 (ibid. : Archet. Petite scie faite seulement d'un fil de léton, de laquelle on se sert pour scier les pierres dures & précieuses); d'où 1845 (BESCH. : Archet. Instrument en fil de fer avec lequel les briquetiers coupent la terre pour conformer des briques; ibid. : Scie en fil de fer avec laquelle les ouvriers en mosaïque découpent le marbre); c) 1752 impr. (Trév.); d) 1865 chir. (LITTRÉ-ROBIN); e) 1928 électr. (Lar. 20e : Archet. Dispositif adopté dans certains systèmes de trolley, où la perche de prise de courant vient en contact avec la ligne électrique au moyen d'un arc métallique); 5. 1863 vitic. (DUBREUIL, Culture du vignoble, Paris, 1863, p. 88 ds LITTRÉ : Branche à fruit conservée plus ou moins longue sur la vigne quand on la courbe en demi-cercle. On donne à ces longs sarments, suivant les localités, les noms de courgée, vinée, pleyon, archet, aste, sautelle, flèche, tiret, etc.); cf. VERR.-ON., I, 46.
Dér. de arc; suff. -et. La forme attendue est arcet, c + ettu [-et] donnant régulièrement -cet (cf. arcellu > arcel, arceau; porcellu > porcel, pourceau) sauf en pic., en norm., en wallon et dans les parlers de l'Est où on relève des formes en (t)chet; or les premières attest. du mot archet sont norm. (Enéas), du Nord-Est (Machault), cf. également ds T.-L. : Dial. fr. flam. (alors que Villard de Honnecourt, ibid., donne arket); ce qui laisserait supposer une orig. dial. pour archet.
STAT. — Fréq. abs. littér. :242. Fréq. rel. littér. : XIXe s. : a) 294, b) 468; XXe s. : a) 353, b) 314.
BBG. — BACH.-DEZ. 1882. — BAUDR. Pêches 1827 (s.v. archelet). — BOUILLET 1859. — Canada 1930. — CHABAT 1881. — CHESN. 1857. — DAUZAT Ling. fr. 1946, p. 44. — DUF. t. 1 1965, p. 361. — FÉN. 1970. — GAY t. 1 1967 [1887]. — GOUG. Lang. pop. 1929, p. 90. — HUSSON 1970. — JOSSIER 1881. — LE ROUX 1752. — LITTRÉ-ROBIN 1865. — Mét. 1955 (s.v. archetier). — Mots rares 1965. — NYSTEN 1824 (s.v. arceau). — ROUGNON 1935, pp. 214-215. — SÉGUY 1967.

archet [aʀʃɛ] n. m.
ÉTYM. Mil. XIIe, « partie d'un mur en arc de cercle »; de arc.
1 (XIVe, G. de Machaut). Baguette droite (autrefois recourbée en forme d'arc) faite de bois très dur (bois de Pernambouc), sur laquelle est tendue une mèche de crins qui sert à faire vibrer les cordes de divers instruments de musique (instruments à cordes frottées). || Baguette, poignée, hausse d'un archet. || Archet d'alto, de contrebasse, de viole, de violon, de violoncelle… || Enduire un archet de colophane. || L'art de tenir son archet. || Technique de l'archet. || Conduire, promener son archet. || Coup d'archet, reprise d'archet. || Avoir un bon coup d'archet, l'archet à la corde (Académie) : jouer avec une grande sûreté et une sonorité soutenue.
1 Et l'autre, l'appuyant de son aigre fausset,
Semble un violon faux qui jure sous l'archet.
Boileau, Satires, III.
2 Elle se laissait aller au bercement des mélodies et se sentait elle-même vibrer de tout son être comme si les archets des violons se fussent promenés sur ses nerfs.
Flaubert, Mme Bovary, II, XV.
3 Un beau vers est comme un archet promené sur nos fibres sonores. Ce ne sont pas ses pensées, ce sont les nôtres que le poète fait chanter en nous.
France, le Jardin d'Épicure, p. 73.
4 Qu'importe la mélodie, à qui s'enquiert de l'archet, et de la main qui tient l'archet ?
Colette, la Naissance du jour, p. 41.
5 La façon dont il appuyait sur certaines voyelles rappelait l'écrasement de l'archet sur les cordes basses d'un violoncelle.
Martin du Gard, les Thibault, VIII, I.
Par métaphore :
6 Non, il n'est pas d'archet qui morde
Sur mon cœur, parfait instrument,
Et fasse plus royalement
Chanter sa plus vibrante corde,
Que ta voix, chat mystérieux.
Baudelaire, les Fleurs du mal, « le Chat », Pl., p. 50.
2 Techn. Instrument, objet en forme de petit arc. Arçon.Spécialt. a (XVIe). Châssis en arceau. || Archet de berceau.
b (XVIe). Méd. Arceau.
c (1863). Vitic. Branche à fruit courbée en demi-cercle. Aste.
d (1680). Techn. Petit arc (d'un tour, d'un foret). || Tour à archet, fouet à archet; archet de serrurier, de doreur, d'horloger.
e (1676). Fil de métal, scie très fine (à l'origine en forme d'archet) pour scier des matières délicates ou précieuses. || Archet de mosaïste, de joaillier.
f (1752). Imprim. Ressort courbé attaché sous les moules, lors de la fonte des caractères.
g (1909). Ch. de fer. Dispositif de contact électrique comportant une pièce en forme d'arc.
3 Sc. nat. Appareil sonore des sauterelles, produisant la stridulation par frottement de nervures saillantes placées sur les élytres.Élément de l'appareil stridulant des lépidoptères.
DÉR. Archelet, archetier.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • archet — ARCHET. s. m. Sorte de petit arc qui a pour cordes plusieurs crins de cheval, et dont on se sert pour tirer le son d un violon, d une viole. Coup d archet. Passer doucement l archet.Archet, se dit aussi d Une sorte de châssis de bois tourné en… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • archet — Archet. s. m. Sorte de petit arc avec lequel on tire le son des violons & des violes en le passant sur les cordes. Coup d archet. passer doucement l archet. Archet, Se dit aussi d une sorte de chassis de bois tourné en arc, que l on met sur les… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • archet — (ar chè. Le t, dans le parler soutenu, se lie ; au pluriel l s se lie : les archets et.... dites les ar chè z et.... Archets rime avec traits, jamais, succès) s. m. 1°   Sorte de baguette garnie de crins tendus, qui sert à jouer du violon, de la… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • ARCHET — s. m. Sorte de petit arc, ou plutôt de baguette droite un peu recourbée à son extrémité, qui a pour cordes plusieurs crins de cheval, et dont on se sert pour tirer le son d une contre basse, d une basse, d un violon, etc. Archet de violon, de… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • ARCHET — n. m. Baguette, autrefois en forme de petit arc, munie de crins de cheval, qui sert à tirer le son d’instruments de musique à cordes. Archet de violon, de contrebasse. Coup d’archet. Passer doucement l’archet. Avoir un bon coup d’archet, l’archet …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Archet — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sur les autres projets Wikimedia : « Archet », sur le Wiktionnaire (dictionnaire universel) Dans le domaine de la musique, l archet sert à… …   Wikipédia en Français

  • archet — nm., arceau // cerceau archet soutenant le archet voile // rideau archet d un berceau ; archet (de violon) : ARSHÈ (Albanais, Annecy, Gruffy, Thônes, Villards Thônes), arshèt (Montricher.015), arstè nm. (Albertville), arsé, seuvti (Cordon). E. :… …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • archet — фр. [аршэ/] смычок ◊ avec archet [авэ/к аршэ/] (играть) смычком …   Словарь иностранных музыкальных терминов

  • archet — l Archet d un rebec, ou autre tel instrument, Plectrum, Pectem …   Thresor de la langue françoyse

  • Archet —    Forest village of Bree land.    The most remote of the settlements of the Bree land, set among the trees on the edge of the Chetwood, somewhat to the east of Bree itself …   J.R.R. Tolkien's Middle-earth glossary


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.